Sorry, your browser does not support JavaScript!

L’Arak

Publié le 08/05/2015
Visionné 9348 fois
L’Arak
Si les Mexicains ont la Tequila, Les Russes la Vodka, ou encore les Japonais le Saké, les Balinais ont eux aussi leurs alcool mythique : l’Arak. Durant votre voyage à Bali, il vous faut absolument gouter cet alcool local, que vous pourrez trouver quasiment à la carte de tous les restaurants, sur les marché locaux, ou encore au supermarché. L’Arak est un alcool fort (entre 35 et 50%), que les Balinais consomment souvent pendant les combats de coq ou en guise d’offrande pendant les cérémonies religieuses.

Selon la tradition Balinaise, l’Arak est versé dans un tapan (louche faite de feuille de bananier). Le disciple, ou le prêtre, tient le tapan dans la main gauche et, à l’aide d’une fleur, tenue entre les doigts de la main droite, éparpille l’essence de l’arak, dans un mouvement orienté vers les dieux, un geste qui s’appelle ngayabang. Le tapan passe alors dans la main droite et l’arak est versé sur le sol, comme offrande aux « bas esprits ». Cet acte s’appelle matabuh. L’arak est aussi répandu sur le sol délibérément, en honneur de Dewi Sri, la déesse du riz.

Lors de votre séjour à Bali vous aurez peut-être la chance de tester les 3 sortes d’arak. En effet, il en existe 3 types : tiré de la sève de palmier, de noix de coco, ou de riz (très rarement). Les deux plus consommés sont les araks de palme et de noix de coco, car ils offrent un goût plus prononcé et sont meilleurs à la dégustation. Le plus souvent, lors de votre circuit à Bali, vous verrez très vite que l’on boit l’Arak de 2 manières : l’Arak attack (arak et jus d’orange) ou l’Arak madu (arak, miel et citron vert). Les locaux quant à eux, le boivent pur sans trop de modération !!

La qualité de l’Arak, comme tout alcool distillé varie énormément, celui de meilleure qualité étant destinée à la commercialisation. Nous insistons sur ce point (qualité de l’Arak), car il y a eu beaucoup de polémiques autour de l’Arak. Certains Balinais en sont morts, ou d’autres sont devenus aveugles à cause de l’Arak, car ils ont été empoisonné au méthanol (substance très toxique). En cause une erreur dans le processus de fabrication de l’Arak. A noter que ceci s’est produit très rarement, et que ce phénomène se produit dans les petits villages. Les zones touristiques sont épargnées, vous imagineriez la catastrophe si non !!

Vous l’aurez bien compris l’arak fait partie de la culture Balinaise, et il serait dommage de passer à côté lors d’un voyage à Bali !!