Sorry, your browser does not support JavaScript!

Les chiens rares de Kintamani

Publié le 08/01/2016
Visionné 1743 fois
Les chiens rares de Kintamani
Lors de votre séjour à Bali, vous aurez peut-être la chance de croiser une race de chien qui est chère à la culture balinaise : le chien de Kintamani. Il tient ce nom car c’est la région de Bali où l’on en trouve le plus. Cette belle et montagneuse région située autour du cratère du Mont Batur, que vous aurez certainement l’occasion de visiter lors de votre circuit à Bali , abrite le village de Sukawa, berceau du chien de Kintamani.


Ces chiens mesurent de 40 à 55cm au garrot, dépendant du genre mâle ou femelle, et pèse jusqu’à 15kg. Le chien de Kintamani est une bête robuste, avec un pelage assez long et en général de couleur blanc / crème, et les oreilles rousses et dressées ! Il peut vivre jusqu’à 15 ans, ce qui est beaucoup pour un chien d’une telle envergure.

Il est plutôt logique de penser que les chiens ayant toujours vécu dans la rue, à la dure, sont difficile à dresser. Les chiens de Kintamani sont eux plus doux, mais peuvent se montrer suffisamment agressifs pour devenir de bons chiens de garde. Il est dit que ces chiens vivaient autrefois dans des grottes et qu’ils étaient parfois gardés par des éleveurs dans des endroits encore plus froids et sombres, afin d’optimiser la densité de leur fourrure. Vous pourrez sûrement lors de vos vacances à Bali, en croiser en train de dormir sur les toits ! Ce sont des chiens grimpeurs et agiles !

Pour la petite histoire, l’ancêtre du chien de Kintamani provient certainement des envahisseurs javanais du royaume de Majapahit, ayant eu lieu au milieu du 14ème siècle. Mais une légende prétend qu’un marchand chinois du mon de Lee serait venu à Singaraja il y a 600 ans, accompagné d’un Chow Chow qu’il aurait fait se reproduire avec des chiens sauvages. Ce dernier se serait par la suite installé à Kintamani, où l’on trouve encore un temple chinois dans l’enceinte du Pura Ulun Danu. Cette légende a donc donné naissance à des rumeurs de lien de parenté avec le Chow Chow, mais des études scientifiques récentes ont démontré qu’elles étaient fausses. Ces études génétiques ont cependant prouvé que ce chien est en fait une évolution des chiens sauvages balinais, et qu’en tant qu’espèce émergente, il reste encore très proche de ses cousins des rues.

Les locaux veulent faire reconnaître la race du Kintamani au niveau international, auprès notamment de la Fédération Cynologique Internationale, mais pour le moment il n’est reconnu qu’en Indonésie, et ce seulement depuis 10 ans, comme une espèce distincte, classée comme un spitz asiatique.